Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement (KNOMAD) – OCDE

KNOMAD-logo-croppedLe Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement (KNOMAD) est une initiative coordonnée par la Banque Mondiale qui a été conçue comme une plate-forme pour synthétiser et générer les connaissances et expertises en matière de politiques sur les migrations et le développement (M&D). Dans le cadre de KNOMAD, le Groupe de travail thématique (GTT) sur la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement – qui est présidé par le Centre de développement de l’OCDE, le Programme des Nations Unies pour le développement et la Direction du développement et de la coopération (de la Suisse) – vise à promouvoir la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement, tant dans les pays développés que dans les pays en développement.

Objectifs

Plus concrètement, le Groupe de travail thématique sur la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement vise à :

• Aider les décideurs politiques à considérer les interactions entre les politiques migratoires et d’autres politiques sectorielles lorsqu’ils élaborent des politiques qui visent à réguler les flux migratoires, intégrer les migrants et optimiser l’impact des migrations sur le développement.

• Analyser les coûts et bénéfices de la cohérence (et incohérence) politique et institutionnelle pour les migrations et le développement.

• Établir une série de critères pour identifier de bonnes pratiques de promotion de cohérence et gestion de compromis et intérêts conflictuels dans le domaine des migrations et du développement.

Valeur ajoutée

• Le GTT travaille pour aider la communauté de praticiens et experts M&D à se rapprocher de l’objectif de définir, mesurer et promouvoir la  cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement.

• Le GTT est en train de construire un réseau dynamique d’experts sur la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement.

• Le GTT supervise le processus afin de constituer et de définir la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement, un domaine émergent.

Les fondements du projet

Les politiques publiques jouent un rôle clé dans la maximisation des bénéfices et la minimisation des coûts des migrations, tant dans les pays développés que dans les pays en développement. En plus d’élaborer des politiques destinées à réguler les flux migratoires, intégrer les immigrés et optimiser l’impact des migrations sur le développement – par exemple, par la canalisation des transferts de fonds vers les investissements productifs, la promotion de la circulation des cerveaux et la mobilisation des diasporas – les décideurs politiques doivent considérer les interactions entre les politiques migratoires et d’autres politiques sectorielles. Le but du Groupe de travail thématique sur la cohérence politique et institutionnelle est de promouvoir la cohérence des politiques et actions liées aux migrations et au développement.

La cohérence politique et institutionnelle a occupé une place importante dans la discussion internationale sur les migrations et le développement, à tel point qu’elle a une place importante dans  l’agenda du Forum mondial pour la migration et le développement. Néanmoins, la cohérence pour les migrations et le développement est toujours un domaine de recherche émergent. Dans ce contexte, l’objectif global du Groupe de travail thématique sur la cohérence politique et institutionnelle est d’examiner les bénéfices ainsi que les coûts permettant de renforcer la cohérence des politiques et institutions pour les migrations et le développement. En particulier, le groupe de travail vise à établir une  série de critères qui contribuera à identifier les bonnes pratiques pour favoriser la gestion des conflits d’intérêts, les objectifs et les compromis dans l’élaboration des politiques liées aux migrations et au développement.

Activités

Pendant la première année de KNOMAD, le Groupe de travail thématique sur la cohérence politique et institutionnelle a mené les activités suivantes :

• L’opérationnalisation d’un “tableau de bord” d’indicateurs pour mesurer la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement dans 10 pays pilotes : Bosnie-Herzégovine, Cap-Vert, Jamaïque, Suède, Suisse et Trinidad-et-Tobago.

• La création d’un réseau d’experts qui travaillent sur la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement.

• La rédaction d’une note de synthèse qui présente un cadre conceptuel de la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement.

• Un rapport de recherche commandé sur le développement d’indicateurs permettant de mesurer la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement.

• Un rapport de recherche commandé sur la cohérence entre les accords bilatéraux dans les domaines des migrations, de l’aide au développement, du commerce et du transfert des connaissances.

• L’organisation de l’atelier intitulé « Le renforcement du nœud migration – développement à travers l’amélioration de la cohérence politique et institutionnelle ». Cet atelier a rassemblé plus de 70 chercheurs, décideurs politiques et représentants d’organisations internationales et de la société civile.

• L’organisation d’une réunion mondiale d’experts, un atelier national aux Pays-Bas et un atelier national au Cap-Vert sur l’opérationnalisation du tableau de bord d’indicateurs.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *